SPAD S.XIII Escadrille N 48 “Chante et Combat”

11,95 19,95 

Le SPAD S.XIII était un avion biplan de chasse monoplace français de la Première Guerre mondiale conçu par Louis Béchereau et fabriqué par la société SPAD. La série des avions de chasse SPAD fut utilisée par de nombreux as Français, Italiens et Britanniques, ainsi que par de nombreux autres pilotes alliés.

Le SPAD S.XIII était une version améliorée du SPAD S.VII, ce qui fait que leur aspect extérieur était très semblable : son envergure était légèrement augmentée ; il bénéficiait d’un moteur plus puissant. Ceci améliora sensiblement ses caractéristiques de vol, notamment sa maniabilité, déjà excellentes pour le SPAD S.VII. De plus le S.XIII fut doté d’une deuxième mitrailleuse, ce qui en fit un chasseur redoutable. Il était l’appareil le plus rapide de l’époque, ses ailes fines lui permettaient d’atteindre une vitesse très élevée en piqué (plus de 350 km/h), ce qui permettaient à un pilote de fondre sur un avion ennemi et de l’abattre sans qu’un mitrailleur ou un chasseur n’ait le temps de riposter efficacement.

C’est lors de l’hiver 1916 que les lieutenants Matton et de Turenne décident d’adopter un emblème pour leur unité. Ils choisissent un superbe coq de basse-cour qui va faire l’unanimité parmi les personnels. C’est le peintre Jacques Nam (1881-1974), affecté à la section camouflage, qui se chargera de le peindre. Il le représentera posé sur un large cercle bleu et l’associera à la devise “Chante et combat”.

Cette référence vous permettra de représenter Le SPAD S.XIII de l’adjudant Roques ou du capitaine A. de Turenne en 1917 , de l’escadrille N 48 nouvellement basée sur le terrain de Villeneuve-les-Vertus, dans la Marne (Nord-Est de la France). L’intégralité de l’appareil est couverte, y compris une très fine reproduction de bois en decals.

Pour l’appareil de Turenne, les historiens ne sont pas parvenus à se mettre d’accord sur la couleur du coq, jaune ou gris. La planche propose les deux versions et vous laisse libre de choisir…

A noter : pour chaque échelle la planche vous propose les deux décorations , sauf au 1/24 : là il vous faut choisir la planche correspondant au pilote que vous souhaitez.

Decals prédécoupés

UGS : P_XX-002 Catégories : , , , , , , Étiquettes : , , , , , , Product ID: 3745

Description

Le SPAD S.XIII était un avion biplan de chasse monoplace français de la Première Guerre mondiale conçu par Louis Béchereau et fabriqué par la société SPAD. La série des avions de chasse SPAD fut utilisée par de nombreux as Français, Italiens et Britanniques, ainsi que par de nombreux autres pilotes alliés.

Le SPAD S.XIII était une version améliorée du SPAD S.VII, ce qui fait que leur aspect extérieur était très semblable : son envergure était légèrement augmentée ; il bénéficiait d’un moteur plus puissant. Ceci améliora sensiblement ses caractéristiques de vol, notamment sa maniabilité, déjà excellentes pour le SPAD S.VII. De plus le S.XIII fut doté d’une deuxième mitrailleuse, ce qui en fit un chasseur redoutable. Il était l’appareil le plus rapide de l’époque, ses ailes fines lui permettaient d’atteindre une vitesse très élevée en piqué (plus de 350 km/h), ce qui permettaient à un pilote de fondre sur un avion ennemi et de l’abattre sans qu’un mitrailleur ou un chasseur n’ait le temps de riposter efficacement.

C’est lors de l’hiver 1916 que les lieutenants Matton et de Turenne décident d’adopter un emblème pour leur unité. Ils choisissent un superbe coq de basse-cour qui va faire l’unanimité parmi les personnels. C’est le peintre Jacques Nam (1881-1974), affecté à la section camouflage, qui se chargera de le peindre. Il le représentera posé sur un large cercle bleu et l’associera à la devise “Chante et combat”.

Cette référence vous permettra de représenter Le SPAD S.XIII de l’adjudant Roques ou du capitaine A. de Turenne en 1917 , de l’escadrille N 48 nouvellement basée sur le terrain de Villeneuve-les-Vertus, dans la Marne (Nord-Est de la France). L’intégralité de l’appareil est couverte, y compris une très fine reproduction de bois en decals.

Pour l’appareil de Turenne, les historiens ne sont pas parvenus à se mettre d’accord sur la couleur du coq, jaune ou gris. La planche propose les deux versions et vous laisse libre de choisir…

A noter : pour chaque échelle la planche vous propose les deux décorations , sauf au 1/24 : là il vous faut choisir la planche correspondant au pilote que vous souhaitez.

Decals prédécoupés

 

 

 

Informations complémentaires

Poids ND
Echelle

1/24 Adjudant Jacques Roques, 1/24 Capitaine Armand de Turenne, 1/28, 1/32, 1/48, 1/72

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.